Dernières nouvelles
Accueil / Actualités / Etats-Unis: 22 ans de prison pour avoir volé une télécommande

Etats-Unis: 22 ans de prison pour avoir volé une télécommande

telecommande

Eric Bramwell a été condamné à 22 ans de prison dans l’Illinois (Etats-Unis) après avoir été reconnu coupable du vol… d’une télécommande. Il doit aussi cette peine à ses antécédents, précise la justice américaine.

22 ans de prison pour le vol d’une télécommande, ça fait cher de la zapette. C’est pourtant la peine dont vient d’écoper un Américain, âgé de 35 ans, dans l’Etat de l’Illinois, signale The Independent. C’est en août 2015 qu’Eric Bramwell a commis son forfait. Il s’est introduit dans les parties communes d’un immeuble de la ville de Wheaton. Après avoir subtilisé l’objet, il a, hélas pour lui, perdu un gant.

C’est ce gant qui sera l’instrument de sa perte. La police a en effet tiré un échantillon ADN de cet accessoire et l’a comparé au fichier des personnes condamnées. La culpabilité d’Eric Bramwell, accusé d’avoir volé d’autres télécommandes ou équipements liés au téléviseur, a de ce fait été établie.

Il devra en purger au moins la moitié avant de pouvoir sortir de prison

Pour la justice, le prévenu encourrait 30 ans de prison à cause de ses antécédents. “Les activités illégales et l’histoire personnelle de monsieur Bramwell l’ont finalement rattrapé”, s’est félicité Robert Berlin, le procureur de l’Etat, alors que le jugement condamnait le voleur à 22 ans de prison. Il devra purger au moins la moitié avant de pouvoir bénéficier d’une libération conditionnelle, écrit le Chicago Tribune.

Le procureur a aussi détaillé le sens de la décision des magistrats:

“Peu importe ce qui a été volé, monsieur Bramwell n’a cessé de faire des pieds-de-nez à la loi. Il prenait ce dont il avait envie, encore et encore, et pensait pouvoir le faire en toute impunité. Mais ce n’est pas comme ça que ça marche, comme monsieur Bramwell le découvre à présent.”
Eric Bramwell, qui a décidément maille à partir avec la justice, avait préalablement été condamné à six mois de prison en novembre dernier pour outrage après avoir utilisé un langage ordurier pendant son procès.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*