Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Condom Gers 1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_25 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / #16 Gers. Géographie pittoresque et monumentale de la France. (1903) / Condom Gers 1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_25

Condom Gers 1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_25

première est la plus ancienne. Le Boulevard Sadi-Cai·iiol, établi sur l’ancien !il de la rivière, en
forme la limite orientale. En bordure s’élèvent : le Couvent des U1·sulines, sur l’emplacement du
Prieuré de St-Orens, où l’on a réuni Lous les débris curieux échappés à la destruction; l’église
des Jacobins; le grand Escalier monumental dont les 37:5 marches mènent de la rive g. du Gers à
la Place Salinis, en terrasse, sui· le côté S. de la cathédrale. Du haut de cette place bien ombragée
et ornée d’un petit bassin, la vue s’étend sui· la ville et la vallée du Gers; lorsque le Lemps
est clair, on y découvre les Pyrénées. La partie la plus pittoresque d’Auch est celle qui s’étend
autour de la cathédrale : les rues y sont étroites, montueuses et bordées de vieilles maisons.
Cette partie est réunie à la ville haute moins ancienne et aux rues plus larges par des escalie1·s
ou pouslerles, escaladant la colline presque à pic et qui jadis donnaient accès aux portes de la
ville. Le joyau d’Auch esl sa Cathédrale Sie-Marie (xv• au xv11• s.) avec son portail du xvll’ s.
CONDOM:. – Vue générale.
dominé par ses deux clochers carrés et les deux portails du transept, dont le plus remnrquable,
et le plus ancien aussi, se trouve au N. C’est surtout l’intérieur de la cathédrale qui présente de
l’intérèl: outre l’ampleur des trois nefs et l’élégance des voûtes, on y admire de belles orgues et
surtout le choem avec ses stalles du xv1• s. sculptées en plein chêne, qui revétent des tonalités
de bronze et sont merveilleuses de finesse et d’exécution. Le maître-autel (xvll’ s .) est omé d’un
beau retable en pie1·1·e de la même époque avec une Vierge en marbre blanc et surnionté de s tatues
qui faisaient pa1,tie du jubé précédant le choeur autrefois et aujourd’hui démoli. Au pourtour
du choeur on remarque quelques belles sculptures en haut-relief (xv1• s. ). Enfin toutes les
chapelles absidales, à l’exception de celle qui abrite un Saint-Sépulcre (xvu• s.) sont éclairées
par les magnifiques verrières, les plus belles de la Renaissance, dues à Arnaud de Moles, qui a
poussé le souci d’exécution jusqu’à employer, dans les vitraux exposés au S., des couleu1·s plus
sombres, afin d’obtenir dans l’ensemble un éclairage égal. Dans une chapelle du bas-côté droit,
ignalons une Nativi té en bois. La crypte renferme le sarcophage en marbre de St-Léothade (1″ s.