Dernières nouvelles
Accueil / Résistance des matériaux

Résistance des matériaux

303. Calcul des épaisseurs de parois cylindriques (chaudières, conduites)

Calcul des épaisseurs de parois cylindriques (chaudières, conduites)

Les parois cylindriques travaillent de diverses manières; les simples tuyaux d’écoulement placés dans le sol n’ont à supporter que la pression extérieure correspondant à la charge de terre, tandis que les tuyaux de circulation de vapeur et d’eau subissent une pression intérieure due au fluide; leur épaisseur dépend de celle pression. Le calcul de résistance d’une conduite nécessite de déterminer d’abord les pressions intérieure et extérieure. Dans la construction ... Lire la suite »

302. Calcul des organes de machines

Résistance au voilement

Application à la construction des machines L’établissement d’une construction quelconque exige le calcul des forces élastiques ainsi que nous venons de l’exposer. On choisit les dimensions transversales des diverses parties de la construction en s’assurant que les conditions de sécurité sont remplies. Les méthodes enseignées sont applicables au calcul des organes de machines: tourillons, arbres, volants, roues d’engrenages, tiges de piston, bielles, manivelles, etc … Nous étudions chacun de ces ... Lire la suite »

301. Résistance au voilement

Poutre d'égale résistance.

Une pièce prismatique placée debout, soumise à une charge verticale N peut se rompre de deux manières différentes suivant que sa longueur est plus ou moins grande par rapport aux dimensions a de sa section transversale. Lire la suite »

300. Torsion

Poutre d'égale résistance.

Nous avons expliqué que dans le cas général une pièce prismatique subissait quatre sortes de déformations élastiques. Nous venons d’étudier le cas de la flexion plane où la déformation duc au couple de torsion était nulle, en raison de la symétrie des forces par rapport au plan de la fibre moyenne. S’il n’en est pas ainsi, la section subit en outre une rotation autour d’un axe ... Lire la suite »

299. Poutre d’égale résistance.

Exemple numérique : Solive de plancher

Les exemples précédents nous ont permis de nous rendre compte que chaque section ne travaille pas autant. On peut se proposer de donner à chaque section des dimensions telles qu’elle travaille exactement à la limite admissible R. On fera ainsi une économie de matière. Pour chaque point de la poutre où l’on pratique la section, M a une certaine valeur. Lire la suite »

298. Exemple numérique : Solive de plancher

Résume - pratique du calcul - Exemples - Poutres Chargées, Poutre reposant sur deux appuis, et supportant. une charge unique P

Les solives reposent sur des poutres dont l’écartement d’axe en axe est l = 6 m.; elles son t écartées entre elles de e = 805 mm. Lire la suite »

296-297. Résume – pratique du calcul – Exemples – Poutres Chargées, Poutre reposant sur deux appuis, et supportant. une charge unique P

Valeur de I et de (I/V)

Dans tous les problèmes on opère comme suit: 1 ° On écrit les conditions d’équilibre en supposant les solides invariables… Lire la suite »

295. Valeur de I et de (I/V)

Calcul de n et de t - Flexion plane

On voit qu’il est nécessaire de connaître la valeur du moment d’inertie I des différentes formes de sections par rapport à l’axe Gx passant par leur centre de gravité. Nous donnons dans le tableau ci-après les valeurs de I des sections dont les formes sont les plus usitées dans la pratique. Le tableau donne la coupe et les dimensions de la section il donne la valeur de ... Lire la suite »

294. Calcul de n et de t – Flexion plane

Résistance à la flexion et à la torsion.

Supposons que les forces qui sollicitent la pièce considérée soient dans le plan de la fibre moyenne ou deux à deux symétriques par rapport à ce plan. Les quatre déformations élastiques se réduisent à trois. En raison de la symétrie des forces, il n’y  pas de torsion provoquée par les forces élastiques tangentielles. Lire la suite »

293. Résistance à la flexion et à la torsion.

Résistance au glissement. ou au cisaillement. Exemple: rivure des tôles.

Les effets d’extension, de compression, de glissement que nous avons séparés précédemment peuvent agir simultanément. Examinons la déformation d’une section d’une pièce prismatique, dans le cas général où des forces agissent d’une manière quelconque (fig. 852). Lire la suite »