Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
LA GAULTHERIE OU LE PETIT THE. - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / botanique / LA GAULTHERIE OU LE PETIT THE.

LA GAULTHERIE OU LE PETIT THE.

Famille des cricacées. — Gaulthérle couchée, Gaultheria procumbens. — Tige rampante. Fleurs penchées, purpurines. Montagne, terres légères.

Dans les bois recueillis et comme déjà songeurs à l’approche de l’automne, à la fin d’août, au mois de septembre, alors que les forêts se dépeuplent avec lenteur, après avoir vu passer et s’évanouir toute la théorie des plus superbes évocations florales, apparaissent furtivement, çà et là, les modestes et mignonnes clochettes de la Gaulthérle. Odorantes, peu nombreuses, penchées comme pour verser leurs urnes de parfums sur la terre, elles marient le rose de leurs corolles délicates au vert foncé des feuilles épaisses et un peu lourdes.
Après la chute de la fleur se montre le fruit. Il est blanc d’abord, mais lorsqu’il est mûr — ce qui n’a lieu qu’au printemps suivant – il est rouge écarlate. Les feuilles, elles aussi, restent attachées, tout l’hiver, à leur rameau.
Feuilles et fruits ont une odeur et une saveur qui rappellent celles du merisier. De là un des noms populaires de cette plante : thé de mérisier. Ceux de petit thé et thé des bois sont des allusions à sa forme et à la localité où on la rencontre d’ordinaire ; enfin, son nom scientifique : Gaulthérie, lui a été donné en souvenir de Gauthier, médecin du roi à Québec et botaniste français qui demeura en ce pays, vers 1743, et découvrit ses propriétés.
Pour terminer, nous ajouterons que la Gaulthérie fait partie de la famille des Éricacées, qui fournit plusieurs plantes, les uns aux très jolies petites fleurs, la plupart odoriférantes, ou des fruits comestibles très recherchés, notamment la fleur de mai, la pyrolle, l’airelle, la rhodora, le raisin d’ours, l’azalée et la kalmie.

 

EXTRAIT de CENT FLEURS DE MON HERBIER. ÉTUDES SUR LE MONDE VEGETAL A LA PORTÉE DE TOUS. PAR E.-Z. MASSICOTTE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*