Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
hautes-pyrenees-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_27 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / #18. Hautes-Pyrénées Géographie pittoresque et monumentale de la France. (1903) / hautes-pyrenees-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_27

hautes-pyrenees-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_27

el le Foirail, bien ombragés, le superbe jardin Massey, avec le monument de style mauresque
dominé par une tour et qui renferme un joli musée de sculpture et de peinture. Non loin du lac
on admire un cloîll’e du xv• s., avec curieux chapiteaux, provenant de l’abbaye de St-Sever de
Rustan. Un petit établissement de pisciculture fonc tionne dans ce jardin, dans lequel Tarbes
/ a érigé un monument à 1\fassey, son donateur, et un buste à Théophile Gautier. Tarbes honore
encore par le bronze le chfru1,gien Larrey et le général de Rc/fye.
Ville militaire importante, Tarbes possède un célèbre haras, entouré d’un beau parc, un arsenal
qui s’étend au N.-E. de la ville jusque sur les bords de l’Adou r, qui la frôle à peine et de nombreuses
ccisernes.
LUZ. – Tombeau ù’e11fa:1t encastré dans le mur ùc !”Eglise.
ARGELÈS, dans une vallée
longue de !J kilom., est devenue
une station thermale assez fréquentée
depuis l’adduction des
eaux de Gazost. Elle s’allonge
sur la rive d. du Gave d’Azu.n en
une longue rue sans intérêt.
Dominée par la pittoresque promenade
de Tfrelfre, qui continue celle
de Canarie, la ville occupe une
jolie situation sur les flancs d’une
colline ombragée de pins et de
châtaigniers. Elle possède une
église moderne, de style roman;
au N. le château de Viwwr,
aulrcfois habité par Barère (le
conventionnel) dresse sa tour du
x1v0 s., restaurée; au S. le Château
cl ‘Ottront date du xv’ s.; sm·
la place de la Mafrie, enfin, le
p oèle montagnard Despour1·in a
un bus te assez élégant.
Cela seul n’a urait suffi à donner
de la vogue à Argelès. Mais le
climat y est très tempéré et les
eaux qu’on y exploile sont efficaces.
Il s·est alors élevé, en
dessous de la ville mème· et du
canal, une station thermale el
même hivernale, qui a groupé
ses maisons autour d’un parc
assez gracieux, devant lequel
s ‘ouvre l’Etciblissement thermal.
Les traditions locales y sont
assez conservées et il n’est pas
rare d’y voir des baladins qui, en costume du pays, parcourent les rues en dansant au son de
raigre musique d’un accordéon.
BAGNÈRES-DE-BIGORRE s’étend dans une jolie situation au pied des montagnes qui forment
la vallée de Campan. Elle est dans un site ravissant, très l.J.oisé et entourée de belles pmmenades
comme celle de l’avenue de Salut et des Allées Dramatiques; à l’intérieur, la ville est gaie, animée.
surtout sur la p1·01yienade des Cous tous, qui en forme le centre avec la Place Lafayette, au
X.-E. de laquelle s’élève l’église St-Vincent (x1v 0 et xv• s.) avec sa curieuse façade, son porche
de la Renaissance et le clocher qui la surplombe à dr. Une jolie Vierge de Clésinger l’orne à
lïnlérieur. Bagnères présente tout un vieux quartier, où l’on admire de vieilles maisons du xv1• s.
(mai.son de Jeanne d’Albret, 2 autres rnais~ns, place du Vieux-Moulin, etc.). é’est dans ce quartier