Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Hydrographie haute-vienne-1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_05_page_07 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / #7 La Haute Vienne. Géographie pittoresque et monumentale de la France. (1903) / Hydrographie haute-vienne-1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_05_page_07

Hydrographie haute-vienne-1903-geographie-pittoresque-et-monumentale-de-la-france_page_05_page_07

Hydrographie
Deux fleuves importants, la Loire et la Gironde, et une belle rivière, la Charente, recueillen t les
eaux du département.
BASSIN DE LA LOIRE. C’est par la Vienne que la Loire, qui ne louche rnème p;is le département,
en reçoit les eaux. La Vienne nait en Corrèze, au Mont Orlouze, sm· Je Plateau de
:Vlillevache, à 858 m. Elle pénètre en Haule-Vienne, par 5~0 m. seulement, à 25 kilom . à peille ùP sa
source. Elle c.oulc sur un lit de rochers dans la direction du N.-0., lrnvel’se Eymoutiers, St-Léonard,
puis, après avoir reçu Je Taurion, descend vers le S.-0., baigne le pied de la colline où
s’élève Limoges. Un peu en aval d’Aixe, qu’elle arrose, clic reprend Sé• Jll’Cmière direcliou jusqu’à
Ste-Marie-de-Vaux, puis coule fr:rnchement ù !’O. et passe, aprl-s ;irni1· frù lé J”iuduslrieuse cité
de St-Junien, dans le départem ent de la Clrnrenlc, par ·I:J5 m. , ù son connuent a1·ec la Gorre.
Son cours dans la Haute-Vienne est d’environ ‘140 kilom. Sa lnrgem à Limoges ;: lle inL pl’ès de
80 m. Ses affluents sont: (rive d.) le torre11l de la Ville-Dieu, qui n’a qur ~es derniers liilom. dans
le département; – (rive g.) le torrent de lei Celle, dout le cours inrériet1L’ appurlicHL seul au déparlemeHt;
– (rive g.) la Combade, donL le cours supéricm· est corl’<"zicn el ctui passe à Chàleauncufla- ForèL; - (rive d.) la Jlfcrnde, qui vient de la CL"eu.,e, pénètrn une pl'cmière fois dans la I-JauleVienne au N.-E. d'Eymoutiers, pendant quelques kilo m., se diL"igc ensuite ven; Je N., Louchant à deux reprises le département par sa rive d., descend au S., forme la c:a!"cadc du Gow· des Jarraux et pénèl!'e définitivement dans Je département, après l'avoir encore limité p<·ndant 2 kilom.; elle s'augmente alors (rive g.) de l'écoulement du lac de P eyraL-l e-Chùlcau , s'nccroit d'un certain nombre rie ruisseaux et gagne, après un cours très sinueux, le dèparlement 1·o is i11 de la Vienne; - (rive d.) Je Tard, qui passe à 1 kil. N.-E. de St-J.éonnnl; - (rirn d.) le Tam·ion , venu de la Creuse, qu'il sépare de la Haule-Vienne, ;ibsorbe (rirn g.) la Babilaizcc qui sert aussi de limite comrnnne aux deux départements; - (rire cl.) le Palais; - (L'i1·c g.) la Valaine; - (rive g.) !ri Bi'iance, dont les deux branches-mères sont la Grande Driance, branche la plus orientale, el h Petite il1'iance, qui passe près de Sl-Germain-lcs-Bclles; ainsi fol'méc, la Briance passe au pied de Pierre-Buffière que frolenlencorc ü l'E. lc Blanzou, afnue11L de droilc cl la Drwilh, ül"O .. puis elle absorbe (rive dr.) la Roselle et (rirn g. ) la Ligom'e; - (riYe g.) le ruisseau cle Jourgnac; - (rive cl.) la Laurence, dont les eaux rouleraient des pai ll ettes d'or et qui finit ü ro. de Limoge;.:, ü iOO m. en amont d'Aixc; - (rive g .) 1', lixette, dont la so urce se trouve fi l"E. de Ch;'dus cl qui "c grossit (rive d.) de la riviè1'e de S t-Jlfor:in-le- Vieux, puis finit ù A ixc; - (rirn d.) ln Ula1 1c. qui atTO>‘e Nieul,
boit (rive g .) le Glanet, (l’ive d. ) la r·ergogne, angrnenlée du trop-plein de J”él:rnf.: de Cieux cl g