Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Automobile_522 - Automobile: différents organes - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Mécanique automobile. Voitures avant 1920 / Automobile_522 – Automobile: différents organes

Automobile_522 – Automobile: différents organes

roue A, d’où l’impossibilité de· réunir par un
même arbre les roues A et B ; le différentiel,
disposé entre les arbres de commande des
deux roues arrière est l’organe qui permet à
celles-ci de tourner dans les virages à des
vitesses différentes, sans patiner, et tout en
conservant ces deux roues motrices.
La solution qui consiste à ne commander
qu’une roue et a laisser l’autre folle sur l’essieu
a été employée quelquefois dans les petites
voiturettes; mais pour des voitures de
poids moyen, une seule roue motrice donne
sur le sol une adhérence insuffisante.
Dans la transmission par chaînes, les roues
arrières sont portées par un essieu et commandées
chacune par une chaîne. Dans ce
cas, tous les organes du pont arrière: pignons
d’angle, différentiel, arbres de commandes
des roues et pignons de chaîne, sont directement
réunis au châssis et ne reçoivent les
choq dus anx irrégularité.s de la route qu’amortis
par les ressorts de suspension dispo-
. sés entre l’essieu arrière et le châssis; on dit ·
alors que ces organes sont suspendus. Les
roues et l’essteu arrière, au contraire, n’ayant
que les pneus comme amortisseurs de chocs
sont des organes non suspendus.
Dans la transmission par cardan, les roues
arrière sont commandées directement par
deux arbres transversaux ; dans ce cas, l’ensemble
des organes du pont est porté par l’esdirection
doit être très douce, c’est-à-dire ·
n’exiger de la part du conducteur, qui est
souvent obligé de la manier d’une seule main,
qu’un effort minime. Presque toujours les voitures
automobiles se dirigent en faisant tourner
les · roues avant autour de pivots verticaux
situés aux deux extrémités de l’essieu
avant, cet essieu restant fixe par rapport au
reste de la voiture. Pour faire un virage parfait
il faut que les deux roues avant qui sont
folles sur leurs fusées, tournent autour d’un
même point qui sera le centre de la rotation ;
à cette condition seulement, il n’y aura pas
glissement des pneus sur le sol. La figure 1178
montre que dans un virage, les axes des deux
roues avant devant converger au centre de
rotation o, ces deux roues ne doivent pas être
parallèles.
Freins. – Toute voiture automobile doit
être munie de deux systèmes de freins indépendants
: l’un commandé par le pied, l’autre
par la main. De même que l’embrayage qui
sert à lancer la voiture, les freins dont le but
est de l’arrêter, doivent agir progressivement:
un frein trop brutal, loin d’augmenter la sécurité,
est très dangereux par suite des dé.:.
rapages qu’il occasionne : il provoque en outre
une usur·e très rapide des pneus.
Nous allons -maintenant examiner successivement
en détail les différents organes d.ont
nous venons de voir l’utilité.
)
– · -‘-
. )r.,11,4 cS•m~
/ . –~ – .._ ~ —· —· –
1
~·i g. HW
sien arnere ; ces organes ne sont pas suspe.
ndus. Donc, dans le cas de la transmission
à cardan le poids non suspendu est supérieur
à celui de la transmission par chaîne. Or, il
y a intérêt à ce que le poids non suspendu soit
le plus faible possible : l’usure des pneus est
moindre et la voiture, pour employer l’expression
consacrée, tient mieux la route, c’està-
dire ob_éit mieux à la direction car, par
suite de la faible inertie du pont arrière, les
roues · arrière quittent plus difficilement le sol.
Par contre la transmission par chaîne a l’inconvénient
d’être très bruyante : c’est ce qui
tend à la faire abandonner de plus en plus
aujourd’hui. Les considérations précédentes
montrent que la qualité essentielle d’un pont
arrière, quel que soit le mode de transmission
adopté, chaîne ou cardan, est la légèreté.
Direction. – L’ensemble des organes qui
permettent au conducteur de diriger sa voiture
doit être conçu de façon à donner toutes
les garantie~ de sécurité. En outre, une bonne
Cadre. – Tous les organes que nous venons
d’ex,aminer sont fixés sur une armature qui
est supportée par les ressorts et sur laquelle
s’appuie la carrosserie. Ce cadre est en géné_.:
ral en tôle emboutie et quelquefois, dans les
camions, en fers profilés et assemblés.
Quand le cadre est fait en tôle emboutie, il a généralement la forme d’un fer à u à âme
verticale ; il se compose de deux longerons
ayant la forme d’un solide d’égale résistance
réunis par un certain nombre de traverses t
ayant des formes appropriées (fig. 1179). L’ensemble
du cadre est rétréci à l’avant pour
permettre le bra