Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Automobile_Suspension - 547 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Mécanique automobile. Voitures avant 1920 / Automobile_Suspension – 547

Automobile_Suspension – 547

l’essieu avant. La figure 1239 nous montre une
coupe d’un moyeu avant de camion Renault.
L’ensemble d’une direction se compose des
organes suivants (fig. 1240) : volant de direc-
Fig. 1240
Direction, coupe en élévaLion (Rena1tlt)
A Tube de commande de C Vis sans fin
direcLion D Vis de serrage
B VolanL de direcLion E SecLeur denLé
F CarLer G Levier de commande de direcLion
c
tion B, mbe de direction A, qui porte le volant
à une de ses extrémités- et à l’autre une
vis sans fin. C; les engrenages démultiplicateurs
C et E, enfermés dans un carter F, font
mouvoir le levier de commande de direction
G, lequel attaque la bielle de commande de
Suspension – 547
direction A (fig. 1241) qui, elle, commande lè’
levier d’attaque de’ la fusée d’essieu C et fait
ainsi mouvoir la roue droite.
La roue gauche est accouplée à celle de
droite pr.r une bielle d’accouplement E, qui
s’articule, au moyen de deux axes vertiC”aux,
sur deux leviers D solidaires des deux fusées
des deux roues. Nous avons vu que, dans un
virage, les deux roues avant doivent tourner
autour d’un même point: on arrive sensiblement
à ce résultat en réalisant, avec les
leviers et la bielle d’accouplement, la condition
suivante : les deux lignes qui joignent
les axes des pivots d’essieu aux axes des
bielles d’accouplement doivent, en plan, se
rencontrer sur l’essieu arrière. Les angles
maximum dont peuvent tourner les roues dans
un sens et dans l’autre par rapport à leur
position en ligne droite s’appellent les angles
de braquage, et le rayor. du cercle minimum
que peut décrire la roue extérieure de la voiture
s’appelle rayon de braquage. Il y a intérêt
à avoir un rayon de braquage le plus faible
possible pour faciliter le maniement de la voiture;
il faut pour cela augmenter le plus possible
les angles de braquage.
Deux dispositifs sont généralement adoptés
pour la démultiplication de la commande de
direction :
1 ° Vis sans fin et secteur (fig. 1240). Une
vis s&ns fin C, solidaire du tube de direction
portant le volant en;;rène avec un secteur
denté E, sur l’axe duquel est claveté le levier de
commande de direction G.
2° Vis et écrou. Sur une vis solidaire du
tube de direction et qui peut tourner sans
avancer, se meut l’écrou qui, ne pouvant pas ·
tourner, doit coulisser en entraînant la manivelle;
celle-ci fait tourner l’axe sur lequel est
fixé rigidement le levier de commande.
L’essieu avant, pouvant osciller par rapport
au châssis, il ne faut pas réunir rigidement,
par la bielle de commande de direction, le levier
de la fusée au levier de commande porté
D
. E
par le châssis; on doit munir la bielle de commande,
artkulée généralement sur rotule, de
ressorts amortisseurs qui absorbent les chocs
dus aux inégalités de la route (fig. 1242).
La direction porte souvent des organes au-
1 xiliaires: manette de commande des gaz, ma