Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Locomotion aérienne_568 - Aéroplanes: Historique - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Locomotion aérienne, aviation avant 1920 / Locomotion aérienne_568 – Aéroplanes: Historique

Locomotion aérienne_568 – Aéroplanes: Historique

568 – Aéroplanes: Historique
des vols, ou plus exactement des glissades avec
des appareils sans moteur. Arrêté par une
chute mortelle, il ne put poursuivre les essais
prévus.
L’appareil de LILIENTHAL se composait de
deux plans porteurs en forme d’ailes, et d’une
horizontal, de façon à diminuer la résistance
offerte au vent. L’appareil obéissait très bien
an moindre mouvement du gouvernail de
direction. Quant au dépllcement en hauteur,
il était obtenu au moyen d’un gouvernail horizontal
placé sur le front de l’app:i.rcil.
Fig. 1269 – L’« Éole» pr emie r a vion de Clémenl Ader , cxpér imcnlé pour la 1″ foi s le 9 octobre 18CO
(Photo Kol)
queue de direction (fig. 1″270 ). C~s trois parties
principales étaient fixées au corps de
l’aviateur et la direction était assurée par les
bras du pilote. L’aviateur s’élançait dans les
airs d’un point élevé, et put ainsi effectuer en
vol plané 200 mètres environ. Cette disposition
manquait avant tout de stabilité, on peut
cependant dire que cet appareil est l’origine
des aéroplanes biplans dont nous parlons plu~
loin. Après la mort de LILIENTHAL, CHANUTE re·
prit l’idée des glissades et construisit un certain
nombre de planeurs (fig. 1271) mono ou
multiplans avec lesquels il accomplit plus de
700 glissades sous des angles de 8 à 10″. En
1900, les frèr es WILBUH et ÜHVILLE WRIGHT
commencèrent leurs premières expéri ences au
moyen d’un planeur sans moteur formè de
deux plans superposés, présentant ensemble
(Ph oto Ho!J
Fig. 1210 – Appar e il de Lil ienthal
28 mètres carrés environ de surface portante,
une longueur de 9 m. 70 et une largeur de
.1 m. 50. Entre ces deux plans, se trouvait un
appareil de direction mû à la main. Le vol le
plus long fut de 189 mètres, parcourus en 26 secondes.
L’opérateur se . couchait sur le plan
Devant ces résultats; les frères WRIGHT décidèrent,
en 1903, d’augmenter la surface portante,
et d’installer sur leur appareil un moteur.
L’aéroplane Wright, que nous décrivons
par la suite, était ainsi réalisé.
Le 17 décembre 1903, les frères WRIGHT
réussirent 4 vols dont le dernier de 260 mètres,
contre un vent de 9 mètres par seconde.
En 1904, ils firent un vol circulaire de 4.800
Fig. 1%11 – Appareil Chanu le muni de ses deux cellules arri ère
mètres ; enfin, le 5 octobre 1905, ils purent
parcourir 38 kilomètres et ne furent arrüés
que par une panne de combustible.
C’est en 1908 que les frères WRIGHT vinrent
en France. On attendait .avec impatience leurs
premières expériences en Europe, car les