Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Locomotion aérienne_Orientation - Stabilités - 579 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Locomotion aérienne, aviation avant 1920 / Locomotion aérienne_Orientation – Stabilités – 579

Locomotion aérienne_Orientation – Stabilités – 579

trajectoire horizontale, nous ‘avons vu que la
résultante des réactions de l’air passe par le
centre de gravité de l’appareil. Pour modifier la
position du point d’application de cette résultante,
il serait théoriquement possible de faire
varier l’angle d’attaque de la voilure princi-
Orientation – Stabilités – 579
ner plus ou moins au moyen d’un levier. (Ex.:
fig. 1291.) .
Dans les Wright (fig. 1280) et les anciens
types Voisin et Farman, le gouvernail de profondeur
était à l’avant; dans le Wright il était
constitué par deux surfaces de 4 m. 50 d’en-
Fig. 1291 – Avion li. Potez, type IX Limousine 4 places (Photo RolJ
Fig. 1292 – Berline Spad
pale, pratiquement on se contente d’ajouter
une voilure auxiliaire mobile à laquelle on
donne le nom de gouvernail de prof.ondeur ou
d’équilibreur; car elle sert également, comme
nous le dirons bientôt, à assurer la stabilité
longitudinale.
Cette voilure est composée de plans mobiles
autour d’un axe horizontal et qu’on peut inl’livergure
et 0 m. 75 de profondeur, soit environ
le s· de_ la voilure principale, dont elles
étaient éloignées de 3 mètres.
Un avion muni des organes que nous venons
de décrire est susceptible d’acquérir une certaine
vitesse à laquelle correspond une certaine
force portante. Il peut se diriger dans un
plan horizontal et dans un plan vertical.