Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Locomotion aérienne_592 - Moteurs d'avions - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Locomotion aérienne, aviation avant 1920 / Locomotion aérienne_592 – Moteurs d’avions

Locomotion aérienne_592 – Moteurs d’avions

Moteurs d’avions rn
330. Les moteurs d’avions doivent réaliser
les deux conditions suivantes:
1° Développer une grande puissance pour Je
poids le plus faible possible.
2° Etre d’une sécurité de marche absolue.
Ces deux conditions, jusqu’à présent, étaient
réalisées en grande partie au détriment de la
durée des :moteurs, qui ne peuvent fournir
qu’un nombre d’heures de marche relativement
faible et qu’il est prudent de ne pas dépasser.
Les moteurs d’aéroplanes peuvent se classer
en trois catégories :
1 ° Moteurs à’ cylindres en V;
2° Moteurs fixes à cylindres en étoile;
3 ° Moteurs rotatifs.
Dans la première catégorie se classent les
moteurs Renault, Hispano-Suiza, Farman, etc.
Moteurs à cylindres en V. – Moteurs Renault
(fig. 1310 à 1312). – Le principe de ces
moteurs est le même que celui des moteurs
d’automobiles. Ils s.ont à quatre temps, le re- .
froidissement se fait par eau. Les moteurs Renault
de 300 et de 450 ch ont 12 cylindres,
disposés en deux rangées, dont les axes en V
forment entre eux un angle de 50° (300 ch)
ou 60 ° (450 ch). Ces cylindres sont supportés
par un carter en aluminium dans lequel
tourne le vilebrequin; celui-ci comporte 6
manetons actionnés chacun par les 2 bielles
des 2 cylindres placés dans un même plan
transversal.
A l’extrémité avant du vilebrequin est fixée
l’hélice.
( t ) Voir aussi!le 11°_1 07 bis.
Les soupapes, disposées dans le fond des
cylindres, sont commandées par deux arbres
à cames ·placés à la partie supérieure de char1ue
rangee de 6 cylindres.
Le mélange carburé est fourni par deux
carburateurs placés de chaque côté du moteur.
L’allumage, jumelé, est produit soit par
quatre m_agnétos alimentant chacune 6 bou-
~’ig. 1310 b – illotcur 300 ch Il.enaull (côté maguélos)