Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Machines agricoles_Charrues - 601 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Machines agricoles avant 1920 / Machines agricoles_Charrues – 601

Machines agricoles_Charrues – 601

Nous allons donner quelques détails sur
chacune de ces pièces.
Coutre. – C’est un couteau en fer forgé ou
en acier trempé dont la pointe est légèrement
inclinée en avant et qui est fixé à l’age pa1·
l’intermédiaire d’un manche rectangulaire ou
circulaire. Le coutre a généralement une forme
élargie vers l’extrémité et possède une section
triangulairei Certaines charrues américaines
sont munies d’un coutre circulaire, simple disque
tranchant mobile qui semble diminuer
considérablement l’effort de traction.
Le coutre est maintenu sur l’age au moyen
d’une pièce en fonte ou coutrière, sur laquelle
il est fixé au moyen d’une vis de pression, on
se sert également de coins ou d’une bride en
fer munie de boulons (étrier américain).
Fig. f330
Charrue à carrel ets Bajac
Soc. – C’est une lame tranchante en fer.
en fonte ou en acier, à laquelle on a tendance
dans les machines modernes, à donner la form~
d’une pointe. Comme cette dernière s’use assez
rapidement, on la renforce, ou ce qui vaut
mieux, on en fait une pièce indépendante ou
carrelet, qu’il est facile de changer (fig. 1330).
Versoir. – Le versoir est raccordé très intimement
.au soc, son action suit en effet immédiatement
celle du soc et une mauvaise
disposition du versoir peut conduire à une
accumulation de terre (bourrage) telle que
l’appareil s’arrête.
On a proposé un très grand nombre de théories
ayant pour but d1! fixer mathématiquement
la forme du versoiI, En réali1.é, tout dépend
du terrain covsidéré, du méf al employé,
et cela d’autant pin$ que 11.’s lois de l’adhérence
sont mal connu.es. Le meilleur versoir
sera . donc celui ootenu expérimentalement
dans un terrain donné. Les versoirs convexes
sont à peu près abandonn{.;. Les versoir~ concaves
peuvent se rattach<'.l' à trois types : le type hélicoïdal, le type cylindrique et le type sphérique. On a proposé de& versoirs en bois, mais ceux le plus employés sont en fonte, en fonte manganesée et, depuis quelques années, en acier duplex, c'est-à-dire possédant une couche de métal dur et une couche de métal tendre. Un fait également des versoirs à grille ou évidés qui ont pour but de diminuer l'adhérence. Charrues - 601 Nous signaleron,s encore les. versoirs en forme de cylindres ou de cônes mobiles dont on ne trouve guère de modèles en France, ainsi que les charrues à disques, très employées en Amérique, et qui comprennent une simple calotte sphérique servant à la fois de soc, de coutre et de versoir. Sep.- ·c'est une pièce généralement en fonte, placee sous le versoir et qui sert de support à la charrue. On réserve le nom de talon à sa partie postérieure, dont ori fait souvent une pièce séparée de façon à pouvoir la changer facilement. Dans certaines charrues modernes, on remplace le sep ordinaire par une roue oblique tournant sur le fond de la raie. Age. - L'age ou flèche se faisait autrefois en bois. Actuellement, on préfère employer le fer qui permet, au moyen des fers profilés, de diminuer le poids de !'.appareil et de donner une forme courbe ou en col de cygne à cette partie de la charrue. On désigne sous le nom d'ages longs ceux qui se fixent directement aux animaux tracteurs, et sous celui d'ages courts · (fig. 1331) ceux qui demandent l'intermédiaire de chaînes. Nous avons dit que le coutre était fixé sur l'age au moyen de· la coutrière, le soc et le versoir sont maintenus au moyen des étançons en bois ou en métal (fer ou fonte). Mancherons. - Ce sont deux tig~s terminées par des poignées (fig. 1329) qui servent au laboureur à faire varier la profondeur (entrure) et la largeur (embêchage) du labour. Ces variations dans l'action des pièces travaillantes sont également obtenues au moyen d'un appareil placé à la tête de la charrue et auquel on réserve.le nom de régulateur. Il permet de fixer à droite ou à gauche, en h'.lut ou en bas de l'axe de l~age, les traits, chaînes ou cordes attachés aux animaux. Fig. i 331 Charrue à roue Classiftçation des charrues. - Araire. - Les charrues pour lesquelles l'age ne repose à sa partie antérieure sur aucun support sont dites araires. Elles sont naturellement très instables et exigent de la part du conducteur une grande habileté en même temps qu'un travail de direction de tpus les instants. Charrue à support. ----: On désigne sous le nom de support tout appareil servant à maintenir la tête de l'age à une hauteur constante par rapport au sol. Dans les anciennes charrues à age long, fixé directement au joug des animaux, on peut dire que ce sont ces derniers qui servent de support. Les supports furent successivement un sabot en bois ou en fer, une roulette (fig. 1331)