Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
Machines agricoles_602 - Char rues - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / Machines agricoles avant 1920 / Machines agricoles_602 – Char rues

Machines agricoles_602 – Char rues

602 – Char rues
et enfin deux roues. Dans ce dernier cas, il
est à recommander de donner aux deux roues
des diamètres différents (fig. 1329).
Charrue à avant-train. – Lorsque le support,
au lieu d’être une des pièces constituantes
de la charrue,. au lieu d’etre en particulier
solidaire avec l’age, forme une partie indépendante,
on lui dorme le nom d’avant-train.
L’age vient simplement s’y poser, il est retenu
par des chevilles qui permettent le déplacement
latéral nécessaire pour le réglage.
Fig. 1332 (Bajac)
Charrue Brabant do uble
Charrue Brabant double. – La figure 1332
représente une charrue du type Brabant double.
On peut dire qu’on se trouve en présence
de deux charrues placées symétriquement par
rapporl à un age commun· et possédant un
avant-train unique.
retour une raie parallèle et voisine de celle
obtenue à l’allèr. Cette opération se fait au
moyen de l’encliquetage.
Pour le transport sur route des brâbants, on
place la partie postérieure sur un traîneau de
forme spéciale.
Charrues bascules. – Afin de supprimer la .
manoeuvre du retournement aux extrémités
des raies, on a proposé des charrues à bascules
(fig. 1333).
Cette charrue permet d’exécuter des labours
à plat comme les brabants ordinaires; elle est
· également à traction directe de chevatlx ou
de boeufs et rend d’e:~cellents services pour les
labours profoJ;J.ds, car sa disposition spéciale
en rend la manoeuvre très facile pour le conducteur;
il suffit, en effet, de lui imprimer un
mouvement de hi.seule pour. au bout du sillon.
la mettre en position d’attaquer une nouvelle
raie. ·
L’avant-train est muni d’un dispositif spécial
qui, en travail, amène le déplacement longitudinal
du centre de gravité, c’est-à-dire que,
sous l’action du t~rage, les roues sont jetées en
avant et par l’allongement du bras de levier,
la partie qui laboure se trouve augmentée d’un
poids qu’elle emprunte à la partie qui est en
élévation. Il en résulte une parfaite stabilité.
Charrues multiples. – Les brabants polysocs
ou charrues multiples (fig. 1333), c’est-à-dire
possédant un certain nombre de corps identiques
fixés sur un même •age et travaillant
en même temps, offrent aux cultivateurs des
avantages considérables pour tous les labours.
Ils sont d’un maniement facile et permettent,
à travail égal, une économie d’hommes
et d’animaux. C’est ainsi qu’avec un double
trisoc on peul produire un travail égal à celui
Fig. 1333 – Charrue h<1sc ule r olrsoc Certains brabants doubles sont à age tournant, d'autres à age fixe, mais ce sont surtout les premiers que l'on rencontre actuellement. Quel que soit le modèle considéré, il faut que le conducteur puisse, à l'extrémité de la raie tracée par la charrue, faire pivoter la :rr..achine de sorte que l'appareil puisse tracer au , que donneraient, pendant le même temps, trois brabants doubles ordinaires et ce, en employant · deux hommes et deux cheva:ux en moins. Défonce uses, sous-soleuses, fouille uses. - Nous avons dit, au début de cette étude, que l'on appelle labour de défoncement un labour ayant nne profondeur de 0 m. 25 à 0 m. 80. Ces