Dernières nouvelles
Accueil / Soudure électrique / soudure-electrique_384 – Souduré à l’arc électrique

soudure-electrique_384 – Souduré à l’arc électrique

Encyclopédie pratique de mécanique et d'électricité Quillet de 1924

petits points de soudure. On les pratique en
comprimant entre deux électrodes le metal de
deux tôles ramollies par le passage du courant
entre ces deux électrodes. Le métal est
soudé en ce point de compression.
En principe la machine se compose de deux
électrodes en cuivre rouge refroidies par une
circulation d’eau, montées au bout de bras
plus ou moins longs constituant les extrémités
du secondaire du transformateur.
L’électrode supérieure peut se rapprocher de
l’électrode inférieure_, en général au moyen
d’une pédale qui ferme en même temps le circuit
primaire. On provoque ainsi la compression
en même temps que le passage du courant.
En lâchant la pédale, lorsque la sou-
Fig. 886
Machine à souder eu bout des pi èces jusqu’à
à 1500 mm• de section
(La Soudu1’e él ect1’ique
J. E. La11guep i11, Pa·ris)
dure est effectuée, on coupe le courant en
même temps que l’électrode supérieure se relève.
Cette électrode supérieure est réglable en
hauteur suivant les . épaisseurs des pièces. Les
deux électrodes peuvent être remplacées facilement
par d’autres de formes di verses appropriées
au travail à effectuer et permettant
d’aller placer le point de soudure là où il est
nécessaire, au fond des récipients ou sur des.
parties difficiles à atteindre.
Le point de soudure remplace le rivet et
l’agrafage dans la plupart de leurs applications,
dans la tôlerie, la ferronnerie, l’émaillerie,
. etc.
Il est plus solide que le rivet, car il n’affaiblit
pas le métal puisqu’il n’y a pas de
trou à p.ercer.
Le point de soudure est en outre plus vite
placé que le rivet et supJ?rime le poinçonnage
du trou, ce qui est une economie appréciable
et supprime l’achat des rivets.
Un modèle, muni de bras très longs de
1 m 10, ‘permet de souder des pièces encombrantes,
telles que machines à air, pylônes,
meubles- métalliques, carrosserie d’automobiles,
etc. ,
Les applications de ce procédé sont innombrables:
articles de ménage, articles de chauffage,
d’éclairage, tôlerie, serrurerie, carrosserie,
etc. Presque toutes les industries peuvent
utiliser la soudure par point.
Soudure continue. Le principe est le
même que la soudure par points, mais les
électrodes en pointes sont remplacées par des
molettes entre lesquelles se déplacent. les piè.ces.
Suivant que les axes des molettes sont perpendiculaires
aux br.as, ou parallèles, on
pourra exécuter la soudure rectiligne ou circulaire.
·
La molette supérieure est, en général, actionnée
mécaniquement.
Nous r.eprésentons (fig. 888) une machine
destinée à la soudure rectiligne des fûts métalliques,
bidons à carbure, etc.
Une machine spéciale (fig. 889), qui peut
rentrer dans la soudure continue permet la
fabrication d’objets creux pour soudure de
deux COfilUilles embouties. Les deux coquilles
sont pLacées dan_s un montage spécial en cuivre
rouge, puis le tout est appliqué sur le plateau
supérieur de la machine constituant une
électrode. On appuie les bords des coquilles
contre le galet central de la machine qui constitue
l’autre électrode et qui est animé mécaniquement
d’un mouvement de rotation. üri
fait glisser le montage contre le galet et il se
forme une soudure des bords des coquilles. On
fabrique par ce procédé des becs de cafetière, .
des manches de couteaux, des queue … de casseroles,
etc.
La soudure des becs de cafetières ne demande
que 12 secondes et la dépense est insignifiante,
moins de 2 kWh rpour 1000 soudures.
Conclusion. – De cette étude, nous déduisons
que la soudure électrique est avant
tout économique e pratique.
L’économie qu’elle permet de réaliser pousse
les industriels à l’introduire dans leur fabrication,
car ils n’ont plus à redouter comme
autrefois les difficultés et le manque de solidité.
On peut ainsi f.abriquer des outils en soudant
une pointe en acier rapide ou en stellite
sur une tige en acier demi-dur beaucoup
moins coûteux. On peut souder une tige filetée
à une tête pour faire des boulons à large
tige, des vis de lit, etc. (fig. &90 à 895). On
évite par La soudure des décolletages ou des
pass.es de forge onéreuses.
229. SOUDURE A L’ARC ELECTRIQUE. –
Connecter un pôle d’une machine électrique à
la pièce à souder, l’autre pôle à un charbon, les
amener en contact, puis les écarter pour allumer
un arc, telle est, semble-t-il, la première
idée qui venait pour utiliser la r.hale.ur