Dernières nouvelles
Accueil / mécanique (page 30)

mécanique

511. Turbines centripètes et turbines mixtes

Turbines centrifuges. Réglage du débit. Instalation

TURBINES CENTRIPETES ET TURBINES MIXTES . Dans les turbines centripètes, l’eau circule de la périphérie vers le centre et dans la direction perpendiculaire il l’axe (fig. 1366). Dans les turbines mixtes, l’admission est radiale et !”échappement axial: on peut les considérer comme des turbines centripètes parallèles; le changement de direction est donné à l’eau par des aubes mobiles à double courbure (fig. 1389). Lire la suite »

510. Turbines centrifuges. Réglage du débit. Instalation

Turbines parallèles. Réglage du débit.

Dans ces moteurs, les deux couronnes sont concentriques, la couronne mobile à l’extérieur: l’eau est amenée dans les aubes directrices et traverse les aubes mobiles en s’éloignant du centre et dans une direction perpendiculaire à l’axe (fig. 1365). Lire la suite »

509. Turbines parallèles. Réglage du débit.

Turbines hydrauliques, généralités

Ainsi que nous l’avons dit, l’eau suit les génératrices d’un cylindre ayant pour axe celui de la turbine (fig. 1364). Le type de ces turbines est la turbine Fontaine. La roue fixe comprend une couronne directrice boulonnée sur les parois de la chambre d’eau (fig. 1371). Lire la suite »

508.Turbines hydrauliques, généralités

Turbines hydrauliques, généralités

Turbines hydrauliques GÉNÉRALITÉS – TURBINES PARALLÈLES; CENTRIFUGES; CENTRIPÈTES; MIXTES; TANGENTIELLES (ROUES PELTON) – RÉGLAGE DU DÉBIT – DÉTAILS DE CONSTRUCTION RÉGULATEURS POUR TURBINES HYDHAULIQUES. Le premier moteur hydraulique, dénommé turbine, est dû à Bundin, en 1826. De 1840 à 1850 paraissent successivement en France la turbine parallèle de fontaine, la turbine centrifuge de FOURNEYRON, la disposition avec admission partielle de GIRARD; vers 1880, en Amérique, ... Lire la suite »

507. Roues en dessous. Roues Poncelet. Données usuelles d’établissement.

Roues de poitrine - Roues de coté - Roue Sagebien

Dans les roues en dessous, l’eau est admise à la partie inférieure et n’agit plus par son poids, mais par la force vive due à sa vitesse. Elle vient choquer des aubes planes ou courbes, imprimant à la roue un mouvement de rotation d’autant plus grand que la résistance à vaincre est plus faible. Pour de faibles chutes d’eau, le coursier est remplacé par une simple gouttière horizontale ou ... Lire la suite »

505-506. Roues de poitrine – Roues de coté – Roue Sagebien

Roues en dessus. Roues hydrauliques

Dans ces roues, le point d’admission de l’eau se trouve entre l’axe horizontal et le sommet de la roue (fig. 1355). Elles ont sur les roues en dessus J’avantage de tourner dans le sens du courant et de permettre un plus grand diamètre, notamment lorsque la hauteur de chute n’est pas très importante . Lire la suite »

504. Roues en dessus. Roues hydrauliques

Roues en dessus. Roues hydrauliques

Roues hydrauliques ROUES EN DESSUS; DE POITRINE; DE CÔTÉ (SAGEBIEN); EN DESSOUS. CONSTRUCTION ET DONNÉES USUELLES D’ÉTABLISSEMENT. Les roues hydrauliques, connues de l’antiquité, ne Présentent plus guère qu’un intérêt rétrospectif, étant remplacées dans la plupart des cas par des turbines, dont l’emploi se généralise de plus en plus. Toutefois, on les rencontre encore en plaine où elles représentent le type des anciennes installations à force motrice hydraulique. Nous les ... Lire la suite »

502-503. Canal de fuite – Vannes et grilles de protection

Conduite forcée

USINE ET CANAL DE FUITE. L’usine renferme les moteurs et les machines de travail qu’ils commandent. Les chapitres qui suivent font l’objet de l’étude des récepteurs employés. VANNES ET GRILLES DE PROTECTION. – Vannes. – Les vannes permettent d’intercepter le mouvement de l’eau, soit au barrage, soit dans le canal de dérivation, soit à l’entrée de la chambre d’eau. Lire la suite »

501. Conduite forcée

energie-hydraulique Conduite forcée

L’arrivée de l’eau à l’usine se fait par une conduite sous pression dite «conduite forcée»: son diamètre dépend du débit et de la perte de charge consentie dans la canalisation; cette perte ne doit pas dépasser 5 à 6 % de la valeur de la chute II.   Lire la suite »

500. Canal de dérivation – Conduite forcée

Barrage en montagne

CANAL DE DERIVATION. – Il comprend la prise d’eau, le canal proprement dit et la chambre d’eau ou de mise en charge. La prise d’eau (fig. 1331 et 1332) comporte une grille de protection destinée à arrêter les corps entraînés; une passerelle P permet de la nettoyer et aussi de manoeuvrer les vannes de garde V. La crête de la portion de mur M. Il est arasée au ... Lire la suite »