Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/31/d610745385/htdocs/clickandbuilds/Jeuxducatifsenligne/wp-includes/pomo/plural-forms.php on line 210
botanique Archives - Page 3 sur 23 - Tests & Jeux éducatifs en ligne
Dernières nouvelles
Accueil / botanique (page 3)

botanique

La vesce. Plantes des prés et des bois

La vesce multiflore, que nos cultivateurs appellent pois sauvage, est cette plante rameuse, à vrilles, aux feuilles formées de plusieurs paires de folioles et dont les fleurs en grappe serrée sont d’un bleu ou violet lavé de blanc. Elle habite le bord des champs humides. Vesce vient de vincire qui veut dire lier, attacher, car cette plante, au moyen de ... Lire la suite »

LES MELILOTS. Plantes des prés et des bois

Les mélilots nous viennent d’Europe et, après s’être acclimatés dans la partie est de l’Amérique du Nord, ils cherchent à gagner l’ouest. Comme le disait quelqu’un, ils sont sûrs d’y arriver, car ils suivent les chemins de fer ! En effet, on les voit en grand nombre, de chaque côté des voies ferrées. Les mélilots, qui ne sont pas bêtes, ... Lire la suite »

LE SARRASIN. Plantes des prés et des bois

Famille des polygonées. — Sarrasin commun, Fagopyrum vulgarc. — Akènes à 3 angles saillants, noirs, renfermant une graine de même forme. Le sarrasin est proche parent de la renouée, de l’oseille, et de la rhubarbe, puisqu’il fait partie de la même famille. Dans les flores d’autrefois il était classé dans le genre renouée ; plus tard on lui a créé un ... Lire la suite »

AIRELLES OU BLEUETS. Plantes des prés et des bois

Famille de vacciniées. — Airelle du Canada, Vaccinium canadense. — Airelle de Pennsylvanie, Vaccinium Pennsylvanicum. — La fleur se montre en mai et le fruit. Nous nommons les airelles bleuets, parce que leurs baies sont bleues. Dans certaines parties de la France, une sorte d’airelle porte le nom de myrtille, à cause de la ressemblance de ses feuilles avec celles ... Lire la suite »

LE COTONNIER OU ASCLEPIADE, Plantes des prés et des bois

Famille des asclépiadécs. — Asclépiade de Cornut, Asdepias Cormiti. — Tige de 3 à 4 pieds, simple.”” Feuilles opposées. Ombrelles de fleurs rosées, odorantes. Graines munies d’aigrettes soyeuses. Bords des chemins, champs, etc. Uasclépiade, que nous nommons cotonnier et herbe à ouate, est bien connue dans nos campagnes, car elle pullule dans certains endroits. Nous l’avons vue, à Sainte-Geneviève de ... Lire la suite »

MONOTROPE. Plantes des prés et des bois

Famille des monotropées. — Monotrope uniflore, Monotropa uniflira. — Tige de 3 à 5 pouces, blanche. Écailles remplaçant les feuilles, sessiles, lancéolées. Fleur blanche, solitaire, un peu courbée. Bois épais. La plus étrange des plantes indigènes que vous puissiez voir. Les Anglais lui donnent les noms suivants : indian pipe ou corpse plant. La monotrope les mérite tous deux. L-rsqu’clle ... Lire la suite »

Les Renouées. Plantes des prés et des bois

Famille des polygonées. — Renouée persicaire, Polygonum persicaria.—Annuelle. Tige 1 à 2 pieds. Feuilles lancéolées presque sessiles, marquées d’une tache au milieu. Fleurs en épi. Bords des chemins. Près des habitations. Juillet-août. Renouée aviculaire. Polygonum aviculare. Tiges nombreuses de 10 à 12 pieds. Renouée sagittée, Polygonum sagittatum. — Fleurs blanches petites. La renouée persicaire est connue de tous, au moins ... Lire la suite »

LA BRUNELLE. Plantes des prés et des bois

Famille des labiées. — Brunelle commune, Brunella vulgaris. — Vivace. Tige simple de 6 à 12 pouces. Bords des chemins. La brunelle aux petites fleurs violettes disposées en un gros épi, est une plante qui affectionne les champs et les routes. Elle a ceci de remarquable, que toutes ses feuilles sont pétiolées, sauf les deux supérieures, placées immédiatement au-dessous de l’épi. ... Lire la suite »

LA RUDBECKIE. Plantes des prés et des bois

Famille des composées. — Rudbeckie hérissée, Rudbeckia hirla. — Tige de 1 à 3 pieds, hispide, rude. Rayons d’un jaune brillant. Disque conique à fleurs pourpres. Terrains secs. Un de nos amis a cueilli cette rudbeckie dans les champs, à l’est de Montréal. C’est une trouvaille, parce que Provancher, d’illustre mémoire, prétend que cette espèce ne se trouve qu’aux États-Unis et ... Lire la suite »

LA CHELIDOINE. Plantes des prés et des bois

Famille des papavéracées.— Chélidoine commune, Chelidonium majus.— Vivace. Tige 1 à 2 pieds. Feuilles dentées, glauques en dessous. Fleurs jaunes. Suc jaune et acre. Près des habitations. Bords des chemins. Chélidoine vient d’un mot grec qui veut dire hirondelle. Ce nom lui a été donné parce qu’en Europe, d’où elle est originaire, elle fleurit à l’époque du retour des Au Canada, ... Lire la suite »